Asuka Station, WAP JPN-Ø1

Asuka Station, WAP JPN-Ø1

Asuka Station, located at 71°31’29’’South, 24°07’50’’East, altitude: 980.3mts was established in March, 1985 in Dronning Maud Land, 670 km
southwest of Syowa Station (WAP JPN-Ø3).

At present time Asuka Station is closed and covered under several meters of snow as well as the other Japanese Mizuho Station.

Asuka Station WAP JPN-Ø1 was operational from 1985 until 1991 to support field work in the Sør-Rondane Mountains. The Japanese Antarctic Research
Expedition (JARE) made gravity measurements at many sites around Asuka Station based in the reference site using relative gravimeters more than 25 years ago. The
determination of absolute gravity value at the reference site will bring accuracy improvement of the past gravity data.

Asuka Station is listed among the “Most rare Bases”, last check 21 july 2020 by IK1GPG. See:
http://www.waponline.it/wap-awards/wap-wada-most-rare-bases/

Some notes about the Japanese presence in Antarctica

In 1955, during the international conference Japan announced its participation in the Artarctic expedition. Participants agreed that in Antarctica, they must create a station that will
provide information about the South Pole as a whole. There already were various foreign stations in Antarctica, but Japan had proposed to establish a base in the area, which was 1,600
kilometers away from the other stations. After that, the discussion continued, resulting in the decision to build the station “Showa or Syowa” (WAP JPN-Ø3) on
the island of East Ongul.

Ice is thick
in this particular region, and therefore extremely difficult to access. In 2012, the latest research vessel “Siras” could not even come close to the shore. Since that time, Japan was the country that lost the war, some thought that it had the unfortunate fate. However, as a result, this place was favorable for study and research.

First, the base is located in a place where the Northern Lights may often be observed. In addition, a large amount of solar origin of meteorites was found near the Yamato Mountains,
which are located 300 kilometers to the southwest of the base. The places, where ice that contain air masses over the last million years can be found, can be reached by snowmobile from the
base of “Showa”. Later, other Stations were built in Antarctica: “Dome Fuji” (WAP JPN-Ø4) establisjed on January 29, 1957,
Mizuho” (WAP JPN-Ø2) established in July, 1970 on Mizuho Plateau, 270 km south-east of Syowa Station,and “Asuka
(WAP JPN-Ø1) established in March, 1985.

A fifth station is planned to be build near the “Dome Fuji”


Version traduite en Français via Google Translate

Asuka Station, WAP JPN-Ø1

La Station d’Asuka, située à 71°31’29 »Sud, 24°07’50 »Est, altitude : 980.3mts a été établie en mars, 1985 à Dronning Maud Land, 670 km
au sud-ouest de la gare de Syowa (WAP JPN-Ø3).

À l’heure actuelle la Station d’Asuka est fermée et recouverte de plusieurs mètres de neige ainsi que l’autre gare japonaise Mizuho.

Asuka Station WAP JPN-Ø1 a été opérationnelle de 1985 à 1991 pour soutenir les travaux sur le terrain dans les montagnes Sør-Rondane. La recherche antarctique japonaise
Expedition (JARE) a effectué des mesures de gravité sur de nombreux sites autour de la station d’Asuka sur la base du site de référence à l’aide de gravimètres relatifs il y a plus de 25 ans. le
la détermination de la valeur de gravité absolue sur le site de référence apportera une amélioration de la précision des données de gravité passées.

Asuka Station est répertorié parmi les « Bases les plus rares », dernière vérification le 21 juillet 2020 par IK1GPG. Voir:
http://www.waponline.it/wap-awards/wap-wada-most-rare-bases/

Quelques notes sur la présence japonaise en Antarctique

En 1955, lors de la conférence internationale, le Japon annonce sa participation à l’expédition Artarctique. Les participants ont convenu qu’en Antarctique, ils doivent créer une station qui
fournir des informations sur le pôle Sud dans son ensemble. Il y avait déjà plusieurs stations étrangères en Antarctique, mais le Japon avait proposé d’établir une base dans la région, qui était de 1 600
kilomètres des autres gares. Après cela, la discussion s’est poursuivie, aboutissant à la décision de construire la station « Showa ou Syowa » (WAP JPN-Ø3) sur
l’île d’East Ongul.

La glace est épaisse
dans cette région particulière, et donc extrêmement difficile d’accès. En 2012, le dernier navire de recherche « Siras » n’a même pas pu s’approcher du rivage. Depuis ce temps, le Japon était le pays qui a perdu la guerre, certains pensaient qu’il avait eu le malheureux sort. Cependant, en conséquence, cet endroit était propice à l’étude et à la recherche.

Tout d’abord, la base est située à un endroit où les aurores boréales peuvent souvent être observées. De plus, une grande quantité de météorites d’origine solaire a été trouvée près des montagnes de Yamato,
qui sont situés à 300 kilomètres au sud-ouest de la base. Les endroits où l’on trouve de la glace contenant des masses d’air au cours du dernier million d’années sont accessibles en motoneige depuis le
base de ‘Showa’. Plus tard, d’autres Stations ont été construites en Antarctique : ‘Dome Fuji’ (WAP JPN-Ø4) établie le 29 janvier 1957,
Mizuho‘ (WAP JPN-Ø2) établi en juillet 1970 sur le plateau de Mizuho, ​​à 270 km au sud-est de la gare de Syowa, et ‘Asuka
(WAP JPN-Ø1) établi en mars 1985.

Une cinquième station est prévue à proximité du « Dôme Fuji »

Info de la Source Publié * ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.