Journées d’activité FT8DMC 2021

Journées d’activité FT8DMC 2021

27/07/2021

Pour commémorer le quatrième anniversaire, comme cela s’est déjà produit en 2019, pendant les semaines d’activité du FT8DMC
du 02 au 15 août 2021, plusieurs stations spéciales seront en ondes (pour l’Italie les appels
II8FTDM
et II2FTDM). Toutes les stations auront le suffixe
FTDMC ou FTDM , faisant référence au quatrième anniversaire du FT8 Digital Mode Club . Une QSL spéciale confirmera tous les QSO. Un sera disponible
Récompenses pour l’anniversaire de FTDMC.

Le prix sera décerné dans trois classes différentes :
Bronze : 10 QSO avec au moins 5 stations spéciales ‘FTDMC / FTDM’ différentes
Argent : 20 QSO avec au moins 10 stations spéciales ‘FTDMC / FTDM’ différentes
Or : 30 QSO avec au moins 15 stations spéciales ‘FTDMC / FTDM’ différentes

Voici la liste complète des stations actives :
* 4J8FTDM
* 4K8FTDM
* 8B1FTDM
* A60FTDMC
* A91FTDMC
* GB0DMC
* HZ8FTDMC
* II2FTDM
* II8FTDM
*LR8FTDMC
* LX8FTDM
* OE21FTDMC
* OZ8FTDM
*PF21FTDMC
* TM8FTDM
* YL3FTDM
* YQ6FTDMC
* Z3FTDMC
* ZL6FTDMC
* ZY2FTDMC

Notez que le fait de travailler sur la même station sur la même bande dans le même mode est considéré comme un QSO « dupe » et ne comptera pas pour l’Award.

Le Prix sera disponible gratuitement au format numérique.
Comment obtenir ce prix ? Utilisez simplement le software UltimateAAC per l’applicazione

Info de la Source Publié * ICI

Le Bulletin Hebdomadaire DX-World GRATUIT

The FREE DX-World Weekly Bulletin #415

The FREE DX-World Weekly Bulletin #400

Jul 29, 2021

Download
the very latest DX-World Weekly Bulletin produced by Bjorn, ON9CFG


Le Bulletin Hebdomadaire DX-World GRATUIT #415

Dernier bulletin disponible

Download
le tout dernier DX-World Weekly Bulletin produit par Bjorn, ON9CFG.

DXNEWS
Source de d’info

Station soviétique de Pobeda

Soviet Pobeda Station, a jump in the past

Pobeda Station,  64° 39’ South, 98° 54’ East was a temporary Soviet Research Station opened on May 9th 1960 and closed on August 12 of the same year.
 The Soviet Antarctic Expedition was part of the Arctic and Antarctic Research Institute of the Soviet Committee on Antarctic Research of the Academy of Sciences of the USSR.


This “brief life” Research site,  was  very singular!  It was set on  Pobeda Ice Island (original Russian name “Oстров
Победы”  aka Victory Island) in the Mawson Sea, about 160 km off the coast of Queen Mary Land, East Antarctca.

Today, only a watch recalls the name of this Research Station which was open for only 90 days on an Ice island, practically an Iceberg!

This “Island”, formed by the running aground of a tabular iceberg, exists periodically,  then disappears. The so called “Island” was 70 km long and 36 km
wide, with an area of 1,500 km2.

The Soviet Expedition came across Pobeda in 1960 and renamed it as Victory Island to recall the Soviet victory over the Axis powers in the Great Patriotic War.

Pobeda Ice Island  disappeared sometime in the 1970s, to be replaced by a new berg that calved in 1985. That one also disappeared in 2003 or 2004. Currently there is no ice island
at this location.

The ice island is created and vanishes periodically. It is created by the calving of an enormous block of ice fromDenman Glacier, located in the eastern part of Shackleton
Ice Shelf. The resulting tabular iceberg drifts northwest until it runs aground upon a shoal north of the ice shelf. The iceberg remains locked in this position there for a decade
or more, until has remodeled enough to free itself from the shoal.

WAP does not have evidence of Ham radio activity from this very singular temporary Station.


Version traduite en Français via Google Translate

Station soviétique de Pobeda, un saut dans le passé

La Station de Pobeda, 64° 39′ Sud, 98° 54′ Est était une station de recherche soviétique temporaire ouverte le 9 mai 1960 et fermée le 12 août de la même année.
L’expédition antarctique soviétique faisait partie de l’Institut de recherche arctique et antarctique du Comité soviétique sur la recherche antarctique de l’Académie des sciences de l’URSS.


Ce site de recherche sur la « vie brève », était très singulier ! L’action s’est déroulée sur Pobeda Ice Island (nom d’origine russe « Île La victoire »
alias l’île de la Victoire) dans la mer de Mawson, à environ 160 km au large de la côte de Queen Mary Land, dans l’est de l’Antarctique.

Aujourd’hui, seule une montre rappelle le nom de cette Station de Recherche qui n’a été ouverte que 90 jours sur une île de glace, pratiquement un Iceberg !

Cette « île », formée par l’échouement d’un iceberg tabulaire, existe périodiquement, puis disparaît. La soi-disant « île » faisait 70 km de long et 36 km
large, avec une superficie de 1 500 km2.

L’expédition soviétique est tombée sur Pobeda en 1960 et l’a renommée Île de la Victoire pour rappeler la victoire soviétique sur les puissances de l’Axe lors de la Grande Guerre patriotique.

Pobeda Ice Island a disparu dans les années 1970, pour être remplacé par un nouveau berg qui a vêlé en 1985. Celui-ci a également disparu en 2003 ou 2004. Actuellement, il n’y a pas d’île de glace
à cet endroit.

L’île de glace est créée et disparaît périodiquement. Il est créé par le vêlage d’un énorme bloc de glace du glacier Denman, situé dans la partie est de Shackleton
Étagère de glace. L’iceberg tabulaire qui en résulte dérive vers le nord-ouest jusqu’à ce qu’il s’échoue sur un haut-fond au nord de la banquise. L’iceberg reste bloqué dans cette position là pendant une décennie
ou plus, jusqu’à ce qu’il s’est suffisamment remodelé pour se libérer du haut-fond.

WAP n’a pas de preuve d’activité radioamateur de cette station temporaire très singulière.

Info de la Source Publié * ICI

Les jeunes à l’antenne

Information Les jeunes à l’antenne

YOTA / 22 juillet 2021
MISE À JOUR : Situation COVID-19 et activités YOTA, par DK6SP
Malgré le fait que la situation du COVID-19 se soit améliorée ces derniers mois à l’échelle mondiale, le développement et la dynamique de la pandémie restent imprévisibles. La même
imprévisibilité s’applique aux réglementations en matière de pandémie, qui dans de nombreux cas limitent considérablement la capacité d’organiser des événements en personne avec des
participants internationaux.

73, – Claude ON4CN

Info de la Source de EA1CS ICI

Comment est Internet en Antarctique ?

How is internet in Antarctica? Something might change.

Nestled at the southern tip of Ross Island, just off the Antarctic coast, lies one of the most remote towns in the world. McMurdo Station
(WAP USA-22) is the main U.S. outpost in Antarctica, built on an outcropping of rugged volcanic rock.


McMurdo Station
has no permanent residents — just a revolving door of visiting scientists and temporary personnel, some of whom live there for up to a year at a time. At its most
populous, typically during the summer, it houses about 1,000 people.

Their only connection to the outside world comes in the form of satellite systems, which provide limited and fragile access to the internet. That means hundreds of people share a slow
and intermittent internet connection.

Now, scientists hope to bring Antarctica into the 21st century. They’re pushing for a fiber optic cable — the fastest form of internet technology — that would extend
from New Zealand or Australia all the way down to McMurdo Station.

The idea has been floating around for years, according to Peter Neff, a glaciologist at the University of Minnesota. But it’s recently begun to
gain traction again.

The National Science Foundation sponsored a three-day workshop last month to examine the value such a cable could bring to Antarctica. The workshop
featured speakers from research institutions across the U.S., as well as New Zealand and Australia.

Read more at:
https://www.eenews.net/articles/space-has-better-internet-than-antarctica-that-might-change/


Version traduite en Français via Google Translate

Comment est Internet en Antarctique ? Quelque chose pourrait changer.

Nichée à la pointe sud de l’île de Ross, juste au large de la côte antarctique, se trouve l’une des villes les plus reculées du monde. Gare McMurdo
(WAP USA-22) est le principal avant-poste américain en Antarctique, construit sur un affleurement de roche volcanique accidentée.


La station McMurdo
n’a pas de résidents permanents – juste une porte tournante de scientifiques invités et de personnel temporaire, dont certains y vivent jusqu’à un an à la fois. À son maximum
peuplée, généralement pendant l’été, elle abrite environ 1 000 personnes.

Leur seule connexion avec le monde extérieur se présente sous la forme de systèmes satellitaires, qui offrent un accès limité et fragile à Internet. Cela signifie que des centaines de personnes partagent un lent
et connexion Internet intermittente.

Maintenant, les scientifiques espèrent faire entrer l’Antarctique dans le 21e siècle. Ils font pression pour un câble à fibre optique – la forme de technologie Internet la plus rapide – qui s’étendrait
de la Nouvelle-Zélande ou de l’Australie jusqu’à la station McMurdo.

L’idée circule depuis des années, selon Peter Neff, glaciologue à l’Université du Minnesota. Mais il a récemment commencé à
reprendre du poil de la bête.

La National Science Foundation a parrainé un atelier de trois jours le mois dernier pour examiner la valeur qu’un tel câble pourrait apporter à l’Antarctique. L’atelier
des conférenciers d’instituts de recherche des États-Unis ainsi que de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie.

Lire la suite sur:
https://www.eenews.net/articles/space-has-better-internet-than-antarctica-that-might-change/

Info de la Source Publié * ICI

EA Concours Club Hall of Fame 2021

Information EA Concours Club Hall of Fame 2021

Temple de la renommée de l’EACC / 19 juillet 2021
Comme dans les éditions précédentes, les membres ont la possibilité de choisir le radioamateur, l’association ou l’organisation qui, d’une manière ou d’une autre, a contribué à l’avancement,
à la diffusion et à la promotion d’une radio amateur compétitive.

L’EA CONTEST CLUB HALL OF FAME a débuté en 2015. Comme les années précédentes, le trophée sera remis lors du dîner du concours que notre association organise samedi soir au salon
IberRadio Communications et radioamateur à Ávila.

Les candidats seront nommés par les membres du Club EA Contest en envoyant le formulaire présent sur cette page, qui devra indiquer :

  • Nom et identifiant du promoteur
  • Personne ou entité proposée pour le prix
  • Mérites pour lesquels il est considéré comme digne du prix

La période de nomination de cette année sera du 19 juillet au 31 août 2021.
Seules les candidatures soumises par les membres de l’EACC seront valables.
Une fois cette période terminée, le Conseil d’administration de l’EACC et les lauréats des éditions précédentes étudieront et évalueront les propositions reçues. Les membres du Conseil
d’administration, ainsi que les lauréats des éditions précédentes, ne pourront faire aucune proposition de nomination, à moins qu’à la fin de la période de nomination ils n’aient pas reçu
de candidatures ou qu’ils ne soient pas ajustés aux critères de mérite.

L’identité du gagnant sera connue lors de la remise du trophée lors du Dîner Concours le samedi 18 septembre 2021. https://www.eacontestclub.com/

https://www.eacontestclub.com/

73, – Claude ON4CN

Info de la Source de EA1CS ICI

UNION GLACIER CAMP, WAP CHL-NEW

UNION GLACIER CAMP, WAP CHL-NEW

There’s maybe a bit of confusion about the several names of Union Glacier Stations and Camps in Antarctica. Today we are visiting the
Chilean one.

The Unión Glacier, located at 79º 46’ South, 83º 24’ West, is a large glacier converted since 2014 into the Base Camp.

Chile has long had an interest in this part of Antarctica and the Union Glacier Camp (picture aside) has became a Scientific Polar Station jointly
operated by the Chilean National Antarctic Institute (INACH) and the Armed Forces who provide logistic support for the Chilean Antarctic programs.

Here is as bit of history:

In 2013 during the 68th Chilean Antarctic Campaign (ECA 50), the Polar Stations Arturo Parodi Alister (WAP CHL-14) –
Picture here on the Right shows the entrance of Arturo Parodi Alister Base –
established at Patriot Hills in 1996, and Antonio Huneeus Gana,
were dismantled. Their equipments moved to the corridors of the future station, the Unión Glacier joint scientific polar station.

In January 2014, Chilean President Sebastián Piñera inaugurated the new Chilean Station at Union Glacier, named Estación Polar
Científica Conjunta Glaciar Unión
or Union Glacier Camp (WAP CHL-NEW). See picture above.

Antonio Huneeus Gana Station (WAP CHL-15):

Picture aside is the QSL of Adam K2ARB operating from Antonio Hunneus Gana Station on last 2009).

In November 1997, the first facilities to support scientific research were carried out according to special tents. By Exempt Resolution No. 303 of October 11, 1999, it was officially
named Antonio Huneeus Gana Summer Base (aka semi-permanent Antarctic camp) in memory of the Minister of Foreign Affairs of the early
twentieth century, who at that time had an outstanding performance in the claim of Chilean sovereignty over the so-called Chilean Antarctic Territory. It was located 1 km from the private
Patriot Hills Base Camp (WAP MNB-Ø2) of the enterprise Adventure Network International at 80°18’ 07” South, 81°20’ 39” West .

Next time we’ll see few others on the area trying to under stand their evolution.


Version traduite en Français via Google Translate

UNION GLACIER CAMP, WAP CHL-NEW

Il y a peut-être un peu de confusion sur les différents noms des stations Union Glacier et des camps en Antarctique. Aujourd’hui, nous visitons le
une chilienne.

Le glacier Unión, situé à 79º 46′ Sud, 83º 24′ Ouest, est un grand glacier converti depuis 2014 en camp de base.

Le Chili s’intéresse depuis longtemps à cette partie de l’Antarctique et le Union Glacier Camp (photo à part) est devenu conjointement une station polaire scientifique
exploité par l’Institut national antarctique chilien (INACH) et les forces armées qui fournissent un soutien logistique aux programmes antarctiques chiliens.

Voici un peu d’histoire :

En 2013 lors de la 68ème campagne antarctique chilienne (ECA 50), les stations polaires Arturo Parodi Alister (WAP CHL-14) –
L’image ici à droite montre l’entrée de la base Arturo Parodi Alister –
établie à Patriot Hills en 1996, et Antonio Huneeus Gana,
ont été démantelés. Leurs équipements se sont déplacés dans les couloirs de la future station, la station polaire scientifique conjointe Unión Glacier.

En janvier 2014, le président chilien Sebastián Piñera a inauguré la nouvelle station chilienne à Union Glacier, nommée Estación Polar
Científica Conjunta Glaciar Unión
ou Union Glacier Camp (WAP CHL-NEW). Voir image ci-dessus.

Antonio Huneeus Gare de Gana (WAP CHL-15):

La photo mise à part est la QSL d’Adam K2ARB opérant depuis la station Antonio Hunenus Gana en 2009).

En novembre 1997, les premières installations pour soutenir la recherche scientifique ont été réalisées sous des tentes spéciales. Par la résolution d’exemption n° 303 du 11 octobre 1999, il a été officiellement
nommé Antonio Huneeus Gana Base d’été (alias camp antarctique semi-permanent) en mémoire du ministre des Affaires étrangères du début
vingtième siècle, qui à l’époque avait une performance exceptionnelle dans la revendication de la souveraineté chilienne sur le soi-disant territoire antarctique chilien. Il était situé à 1 km de la
Camp de base de Patriot Hills (WAP MNB-Ø2) de l’entreprise Adventure Network International à 80°18′ 07′ Sud, 81°20′ 39′ Ouest .

La prochaine fois, nous verrons peu d’autres dans la région essayer de comprendre leur évolution.

Info de la Source Publié * ICI

Le ‘Pivert russe’, monument culturel

Information Le ‘Pivert russe’, monument culturel

L’Ukraine déclare l’antenne ‘Pivert russe’ monument culturel

Le gouvernement ukrainien a déclaré l’énorme réseau d’antennes Duga-1 près de Tchernobyl, la source des signaux radar au-dessus de l’horizon du « pic russe » dans les années 1970 et 1980,
monument culturel protégé. Selon le bulletin d’information en ligne Vice, la désignation fait partie d’un effort de l’Ukraine pour que la centrale nucléaire de Tchernobyl et les bâtiments
environnants soient déclarés site du patrimoine mondial de l’UNESCO. De plus, la Tchernobyl Tour Operators Association a signalé que des vandales enlevaient des morceaux de la structure
massive et qu’une protection supplémentaire était nécessaire.

Pour ceux qui sont trop jeunes pour s’en souvenir, le « pic » était un système radar d’alerte précoce de l’ère soviétique conçu pour détecter les missiles nucléaires entrants en
provenance des États-Unis. Ses signaux d’écoute ont fait des ravages sur les bandes de radio amateur HF alors qu’elles traversaient le spectre des ondes courtes. Tchernobyl, bien sûr, est
le site de la pire catastrophe nucléaire au monde en 1986 et le réseau Duga-1 est situé dans la zone d’exclusion de Tchernobyl. Certains spéculent que la centrale de Tchernobyl a été
construite principalement pour fournir de l’électricité au radar Duga.

73, – Claude ON4CN

Info de la Source de EA1CS ICI

Le Japon prépare la 5e base de recherche

Japan planning 5th Scientific Research Base in Antarctica

Japan’s Dome Fuji Station is located in the Antarctic interior and sits at an altitude of 3,810 meters. As on last  Jan. 29 Japan marked the 60th anniversary of the
opening of its first base in Antarctica
, its commitment to the southern continent remains solid, with a fifth base planned.

Japan will soon begin working toward construction of a new Antarctic base to continue with research into climate change over the past 1 million years.
Members of the 59th expedition team will select a location for the new research station. Plans call for the start of research after completion of the base in five years’ time.
It will be the first for Japan since the Dome Fuji Station (WAP JPN-Ø4) was opened in 1995. The first base was Syowa Station  (WAP JPN-Ø3) in 1957.  A key research
objective of the new base will be to drill deep into the Antarctic ice to bring up ice cores and analyze them to search for answers about climate change.
The new base will be about 1,000 kilometers from the Antarctic coast, in an area where ice sheets are between 2,000 and 3,000 meters thick.
One option under consideration is a portable base that can be more easily assembled and moved into place, practically an  “Antarctica Mobile Station Unit

Read more at:
Japan planning 5th scientific research base at Antarctica
| News | Japan Bullet
and also: JAXA | A Joint Project of JAXA, NIPR, Misawa Homes, and MHIRD Demonstration Test of
Antarctica Mobile Station Unit


Version traduite en Français via Google Translate

Le Japon prépare la 5e base de recherche scientifique en Antarctique

La station japonaise Dome Fuji est située dans l’intérieur de l’Antarctique et se trouve à une altitude de 3 810 mètres. Comme le 29 janvier dernier, le Japon a célébré le 60e anniversaire de la
ouverture de sa première base en Antarctique
, son engagement sur le continent austral reste solide, avec une cinquième base prévue.

Le Japon commencera bientôt à travailler à la construction d’une nouvelle base antarctique pour poursuivre ses recherches sur le changement climatique au cours du dernier million d’années.
Les membres de l’équipe de la 59e expédition choisiront un emplacement pour la nouvelle station de recherche. Les plans prévoient le début des recherches après l’achèvement de la base dans cinq ans.
Ce sera la première pour le Japon depuis l’ouverture de la Dome Fuji Station (WAP JPN-Ø4) en 1995. La première base était Syowa Station (WAP JPN-Ø3) en 1957. Une recherche clé
L’objectif de la nouvelle base sera de forer profondément dans la glace de l’Antarctique pour en extraire des carottes de glace et les analyser pour rechercher des réponses sur le changement climatique.
La nouvelle base sera à environ 1 000 kilomètres de la côte antarctique, dans une zone où les calottes glaciaires ont une épaisseur comprise entre 2 000 et 3 000 mètres.
Une option à l’étude est une base portable qui peut être plus facilement assemblée et mise en place, pratiquement une ‘Unité de station mobile de l’Antarctique

En savoir plus sur :
Le Japon prévoit une 5e base de recherche scientifique en Antarctique
| Nouvelles | Japon Balle
et aussi: JAXA | Un projet conjoint de JAXA, NIPR, Misawa Homes et MHIRD Test de démonstration de
Unité de la station mobile de l’Antarctique

Info de la Source Publié * ICI

La vente du VR Braveheart

Information La vente du VR Braveheart

SouthGate / 12 juillet 2021
Le RV Braveheart, bien connu des DXers sérieux, et a été affrété par de nombreuses équipes de DXpeditions au fil des ans, est maintenant à vendre. Le prix est de 250 000 $ NZ soit environ
145 600 €.
Le navire de recherche et d’expédition a été construit au Japon en 1981 et est maintenant immatriculé en Nouvelle-Zélande.
Il mesure 36 mètres de long avec une largeur de 9,5 mètres et dispose de couchettes pour 6 membres d’équipage et 12 passagers.
Le Braveheart, bien qu’appartenant à Nigel Jolly, était chargé de fournir un nouveau pays à de nombreux DXers à travers le monde et Declan EI6FR lui-même a fait des voyages avec lui pour
exploiter les ZL9CI, VP8THU, VP8GEO et ZL8R. Espérons que les nouveaux propriétaires seront aussi accommodants avec la communauté du Radioamateurs.

Remarque : comme vous le savez, c’est la raison pour laquelle 3Y0J, Bouvet Island Dxpedition 2023,
a été annulé.

73, – Claude ON4CN

Info de la Source de EA1CS ICI

Expédition en Antarctique pour reprendre

Antarctic expedition to renew search for Shackleton’s ship Endurance


Endurance22
will launch early next year with aim of locating and surveying wreck of Sir Ernest Shackleton’s ship Endurance in the Weddell Sea.

The location of Sir Ernest Shackleton’s Endurance has been one of the great maritime mysteries since the ship became trapped in ice and sank in 1915.
Finding this symbol of the “heroic age” of polar exploration at the bottom of the Weddell Sea was long thought impossible because of the harshness of the Antarctic
environment “the evil conditions”, as Shackleton described them.

Now a major scientific expedition, announced recently, is being planned with a mission to locate, survey and film the wreck.

Read more at:
https://www.theguardian.com/world/2021/jul/05/antarctic-expedition-renew-search-shackleton-ship-endurance


Version traduite en Français via Google Translate

Expédition en Antarctique pour reprendre la recherche du navire Endurance de Shackleton


Endurance22
sera lancé au début de l’année prochaine dans le but de localiser et d’étudier l’épave du navire Endurance de Sir Ernest Shackleton dans la mer de Weddell.

L’emplacement de l’Endurance de Sir Ernest Shackleton est l’un des grands mystères maritimes depuis que le navire s’est retrouvé piégé dans les glaces et a coulé en 1915.
Trouver ce symbole de l’« âge héroïque » de l’exploration polaire au fond de la mer de Weddell a longtemps été considéré comme impossible en raison de la dureté de l’Antarctique
environnement « les mauvaises conditions », comme Shackleton les a décrites.

Maintenant, une expédition scientifique majeure, annoncée récemment, est en cours de planification avec une mission pour localiser, étudier et filmer l’épave.

Lire la suite sur:
https://www.theguardian.com/world/2021/jul/05/antarctic-expedition-renew-search-shackleton-ship-endurance

Info de la Source Publié * ICI

Asuka Station, WAP JPN-Ø1

Asuka Station, WAP JPN-Ø1

Asuka Station, located at 71°31’29’’South, 24°07’50’’East, altitude: 980.3mts was established in March, 1985 in Dronning Maud Land, 670 km
southwest of Syowa Station (WAP JPN-Ø3).

At present time Asuka Station is closed and covered under several meters of snow as well as the other Japanese Mizuho Station.

Asuka Station WAP JPN-Ø1 was operational from 1985 until 1991 to support field work in the Sør-Rondane Mountains. The Japanese Antarctic Research
Expedition (JARE) made gravity measurements at many sites around Asuka Station based in the reference site using relative gravimeters more than 25 years ago. The
determination of absolute gravity value at the reference site will bring accuracy improvement of the past gravity data.

Asuka Station is listed among the “Most rare Bases”, last check 21 july 2020 by IK1GPG. See:
http://www.waponline.it/wap-awards/wap-wada-most-rare-bases/

Some notes about the Japanese presence in Antarctica

In 1955, during the international conference Japan announced its participation in the Artarctic expedition. Participants agreed that in Antarctica, they must create a station that will
provide information about the South Pole as a whole. There already were various foreign stations in Antarctica, but Japan had proposed to establish a base in the area, which was 1,600
kilometers away from the other stations. After that, the discussion continued, resulting in the decision to build the station “Showa or Syowa” (WAP JPN-Ø3) on
the island of East Ongul.

Ice is thick
in this particular region, and therefore extremely difficult to access. In 2012, the latest research vessel “Siras” could not even come close to the shore. Since that time, Japan was the country that lost the war, some thought that it had the unfortunate fate. However, as a result, this place was favorable for study and research.

First, the base is located in a place where the Northern Lights may often be observed. In addition, a large amount of solar origin of meteorites was found near the Yamato Mountains,
which are located 300 kilometers to the southwest of the base. The places, where ice that contain air masses over the last million years can be found, can be reached by snowmobile from the
base of “Showa”. Later, other Stations were built in Antarctica: “Dome Fuji” (WAP JPN-Ø4) establisjed on January 29, 1957,
Mizuho” (WAP JPN-Ø2) established in July, 1970 on Mizuho Plateau, 270 km south-east of Syowa Station,and “Asuka
(WAP JPN-Ø1) established in March, 1985.

A fifth station is planned to be build near the “Dome Fuji”


Version traduite en Français via Google Translate

Asuka Station, WAP JPN-Ø1

La Station d’Asuka, située à 71°31’29 »Sud, 24°07’50 »Est, altitude : 980.3mts a été établie en mars, 1985 à Dronning Maud Land, 670 km
au sud-ouest de la gare de Syowa (WAP JPN-Ø3).

À l’heure actuelle la Station d’Asuka est fermée et recouverte de plusieurs mètres de neige ainsi que l’autre gare japonaise Mizuho.

Asuka Station WAP JPN-Ø1 a été opérationnelle de 1985 à 1991 pour soutenir les travaux sur le terrain dans les montagnes Sør-Rondane. La recherche antarctique japonaise
Expedition (JARE) a effectué des mesures de gravité sur de nombreux sites autour de la station d’Asuka sur la base du site de référence à l’aide de gravimètres relatifs il y a plus de 25 ans. le
la détermination de la valeur de gravité absolue sur le site de référence apportera une amélioration de la précision des données de gravité passées.

Asuka Station est répertorié parmi les « Bases les plus rares », dernière vérification le 21 juillet 2020 par IK1GPG. Voir:
http://www.waponline.it/wap-awards/wap-wada-most-rare-bases/

Quelques notes sur la présence japonaise en Antarctique

En 1955, lors de la conférence internationale, le Japon annonce sa participation à l’expédition Artarctique. Les participants ont convenu qu’en Antarctique, ils doivent créer une station qui
fournir des informations sur le pôle Sud dans son ensemble. Il y avait déjà plusieurs stations étrangères en Antarctique, mais le Japon avait proposé d’établir une base dans la région, qui était de 1 600
kilomètres des autres gares. Après cela, la discussion s’est poursuivie, aboutissant à la décision de construire la station « Showa ou Syowa » (WAP JPN-Ø3) sur
l’île d’East Ongul.

La glace est épaisse
dans cette région particulière, et donc extrêmement difficile d’accès. En 2012, le dernier navire de recherche « Siras » n’a même pas pu s’approcher du rivage. Depuis ce temps, le Japon était le pays qui a perdu la guerre, certains pensaient qu’il avait eu le malheureux sort. Cependant, en conséquence, cet endroit était propice à l’étude et à la recherche.

Tout d’abord, la base est située à un endroit où les aurores boréales peuvent souvent être observées. De plus, une grande quantité de météorites d’origine solaire a été trouvée près des montagnes de Yamato,
qui sont situés à 300 kilomètres au sud-ouest de la base. Les endroits où l’on trouve de la glace contenant des masses d’air au cours du dernier million d’années sont accessibles en motoneige depuis le
base de ‘Showa’. Plus tard, d’autres Stations ont été construites en Antarctique : ‘Dome Fuji’ (WAP JPN-Ø4) établie le 29 janvier 1957,
Mizuho‘ (WAP JPN-Ø2) établi en juillet 1970 sur le plateau de Mizuho, ​​à 270 km au sud-est de la gare de Syowa, et ‘Asuka
(WAP JPN-Ø1) établi en mars 1985.

Une cinquième station est prévue à proximité du « Dôme Fuji »

Info de la Source Publié * ICI

L’Antarctique en crise climatique

Antarctic in climate crisis despite Treaty

When the Antarctic Treaty came into effect 60 years ago, its signatories had little idea how successful it would be. World leaders agreed to leave an uninhabited continent twice the size of Australia free from war, weapons and nuclear waste.
At that time, they declared that Southern Polar region, which is 98% ice and does not have an indigenous population, should belong to no Country and instead, be devoted to collaborative science. In the following decades, extra rules to stop companies mining minerals and drilling for oil turned Antarctica into the biggest nature reserve in the world.

Now climate change is undermining that success story. About 90% of the world’s surface fresh water is locked up in the Antarctic Ice Sheet and, as the planet heats up, glaciers whose collapse would deluge coastal cities from New York to Jakarta are melting and growing less stable.

World leaders have pledged to limit warming to well below 2 degrees Celsius this century, but their current policies will heat the world by almost 3 Degree Celcius, according to Germany-based research group Climate Action Tracker. A study published in the journal Nature in May found that a global temperature rise of 3 C would lead to an “abrupt jump” in the pace of Antarctic ice loss that would, in turn, trigger “rapid and unstoppable” sea-level rise.

A second study, published in June in the journal Science Advances, found that an ice shelf that supports the 175,000-square-km (68,000-square-mile) Pine Island Glacier is breaking up into the water faster and faster. The glacier is responsible for more than a quarter of Antarctica’s contribution to global sea level rise and will melt faster if it collapses into warm waters. “If the ice shelf’s rapid retreat continues, it could further destabilise the glacier far sooner than would be expected” the authors wrote.

Read more at: https://www.dtnext.in/News/World/2021/06/24035915/1302682/Antarctic-in-climate-crisis-despite-treaty.vpf


Version traduite en Français via Google Translate

L’Antarctique en crise climatique malgré le Traité

Lorsque le Traité sur l’Antarctique est entré en vigueur il y a 60 ans, ses signataires n’avaient aucune idée de son succès. Les dirigeants mondiaux ont convenu de laisser un
continent inhabité deux fois plus grand que l’Australie, exempt de guerre, d’armes et de déchets nucléaires.
À cette époque, ils ont déclaré que la région polaire australe, qui est constituée à 98 % de glace et n’a pas de population indigène, ne devrait appartenir à aucun pays et être plutôt consacrée à
science collaborative. Au cours des décennies suivantes, des règles supplémentaires visant à empêcher les entreprises d’exploiter des minéraux et de forer du pétrole ont transformé l’Antarctique en la plus grande réserve naturelle du monde.


Aujourd’hui, le changement climatique compromet cette réussite. Environ 90 % de l’eau douce de surface du monde est emprisonnée dans la calotte glaciaire de l’Antarctique et, à mesure que la planète se réchauffe, les glaciers dont
l’effondrement inonderait les villes côtières de New York à Jakarta fondent et deviennent de moins en moins stables.

Les dirigeants mondiaux se sont engagés à limiter le réchauffement bien en dessous de 2 degrés Celsius ce siècle, mais leurs politiques actuelles chaufferont le monde de près de 3 degrés Celsius, selon l’Allemagne.
groupe de recherche basé sur Climate Action Tracker. Une étude publiée dans la revue Nature en mai a révélé qu’une augmentation de la température mondiale de 3 °C entraînerait un « saut brusque » dans le rythme de
Une perte de glace en Antarctique qui, à son tour, déclencherait une élévation « rapide et imparable » du niveau de la mer.

Une deuxième étude, publiée en juin dans la revue Science Advances, a révélé qu’une plate-forme de glace qui supporte le glacier Pine Island de 175 000 km2 (68 000 milles carrés) est en train de se briser.
dans l’eau de plus en plus vite. Le glacier est responsable de plus d’un quart de la contribution de l’Antarctique à l’élévation mondiale du niveau de la mer et fondra plus rapidement s’il s’effondre dans un climat chaud
des eaux. « Si le retrait rapide de la banquise se poursuit, cela pourrait déstabiliser davantage le glacier bien plus tôt que prévu », ont écrit les auteurs.

Lire la suite sur: https://www.dtnext.in/News/World/2021/06/24035915/1302682/Antarctic-in-climate-crisis-despite-treaty.vpf

Info de la Source Publié * ICI

F/ON1BN/P et F/ON6EF P

Information F/ON1BN/P y F/ON6EF P, Chausey Island, EU-039

Christian / ON1BN et Eddy / ON6EF seront actifs en tant que F/ON1BN/P et F/ON6EF/P, de Chausey Island, EU-039 lors du concours RSGB IOTA (24-25 juillet). L’activité sera de 40 à
10 mètres. QSL via indicatif personnel, directement, par bureau ou eQSL. NO LOTW.

73, – Claude ON4CN

Info de la Source de EA1CS ICI

9N1DX, Nepal

Information 9N1DX, Nepal

Charles – M0OXO / 10 juin 2021
Je viens de recevoir et de télécharger de Teja 9N1DX de Katmandou, Népal, sa première inscription à M0OXO OQRS.

L’OQRS est maintenant ouvert pour 9N1DX, mais les cartes QSL doivent être conçues et imprimées avant de pouvoir commencer à les expédier, veuillez donc être patient.

Pensez également à utiliser le service M0OXO OQRS  »Appel Manquant » si vous ne trouvez pas votre QSO dans le registre. Ce système a été introduit car c’est le moyen le plus rapide de
résoudre toutes vos requêtes Qso manquantes / erronées, évitant ainsi que votre courrier ne soit stocké dans ma boîte de réception, et prenant du temps pour y répondre.

Consultez le journal en ligne ICI

ARRL / 10 novembre 2017

Kalpana Kharel, 9N1MM, et sa fille Tejaswita (Teju), 9N1DX, sont des radioamateurs actifs de la capitale népalaise Katmandou. Le mari et père était Satish 9N1AA, le premier ressortissant
népalais à y être autorisé. Satish Kharel et sa fille ont été actives lors de la réponse au tremblement de terre de 2015 au Népal.

Kalpana Kharel serait la première femme népalaise à avoir une licence de radio amateur (une Américaine, Jinny Beyer, 9N1RA, était active dans les années 1970), et sa fille est la plus
jeune à y avoir obtenu un indicatif d’appel radioamateur. Les deux seraient opérationnels sur HF, principalement sur RTTY et FT8.

Tejaswita Kharel, qui fréquente l’école Rato Bangala à Patan, au Népal, a déclaré sur son profil QRZ.com qu’elle travaillait à améliorer ses compétences en code Morse.

‘Je voulais vraiment tout apprendre sur la radio amateur depuis mon enfance’, a-t-elle déclaré. «J’ai toujours regardé les Qso RTTY de mon père. Par conséquent, je suis plus à l’aise avec
les modes numériques. ‘Les cartes QSL pour 9N1MM et 9N1DX sont en production.

Le 9N1MM, aujourd’hui détenu par Kalpana Kharel, était le célèbre indicatif d’appel du père Marshall Moran, qui fut le premier radioamateur actif au Népal des années 1950 au début des
années 1990.

Qsl via OQRS M0OXO

73, – Claude ON4CN

Info de la Source de EA1CS ICI

6Ø ans du système du Traité sur l’Antarctique

6Ø Years of the Antarctic Treaty System (ATS). First Special Call OE6ØANT assigned by Austria to OE3MDA

The Antarctic Treaty System (ATS) was entered into force in 1961. So this year it’s the 60th Anniversary.

WAP (www.waponline.it) wish to promote the participation of the Ham Radio world to mark the celebration.

The idea is that at least all the 12 original signatory countries (or even more) would initiate an activation with one or more SES ( as for example EA6ØANT, CE60ANT,
PYxANT, YV6ØITS, LU6ØANT, KC6ØATS, etc.
) for a limited timeframe in autumn this year 2021, similar to what we do for the Antarctic Activity Week»

The event will be open worldwide to the Hams who would like to join. Proposed run is October 1st, through December 31st 2021, but this lapse is not mandatory.
Participants with special callsign will get a related WAP-Reference number.

A free ATS 6Ø online Award will be issued to mark the participation. An invite to draw one or more specific Awards for this particular event, is still
open to Clubs, printers or individuals.

So far, Hams from the following Countries: Germany, Bulgaria, Chile, UK, Italy have the special
callsigns in the “Application Process”, waiting for confirmation. Hams from other Countries are also planning their participation and gradually they will let us know
Chile , thanks to Ricardo Velazquez CE3HDI, President Radio Club Aeronautico – Chile
– CE3RAC has requested CE6ØANT, GMØGAV has requested GB6ØANT. Currently Germany has 2 Special Calls
waiting for confirmation.

OE3DMA Alex Wagner have just received from the authorities his OE6ØANT and his operating period will be July 1st to dec.31st 2021.
WAP special reference to OE6Ø ANT has been issued as WAP-315. Congrats Alex, great shot!

WAP asks those interested to participate in the event with a SES , to send a mail to:
Volker DL8JDX
(info@strecke.de) or to
Gianni I1HYW (varettos@tin.it) in order to pre-register the eventual
participation and issuing the WAP Reference number, related to the Special Callsign.

Information and updates will coming in due course, Join the event, join the 60th Anniversary of ATS!
While looking forward to having a successful event,
WAP wish everyone to enjoy Antarctica as much as we do


Version traduite en Français via Google Translate

6Ø ans du système du Traité sur l’Antarctique (ATS). Premier appel spécial OE6ØANT attribué par l’Autriche à OE3MDA

Le Système du Traité sur l’Antarctique (ATS) est entré en vigueur en 1961. Cette année, c’est donc le 60e anniversaire.

WAP (www.waponline.it) souhaitent promouvoir la participation du monde de la radio amateur pour marquer la célébration.

L’idée est qu’au moins tous les 12 pays signataires d’origine (voire plus) lanceraient une activation avec un ou plusieurs SES (comme par exemple EA6ØANT, CE60ANT,
PYxANT, YV6ØITS, LU6ØANT, KC6ØATS, etc.
) pour une période limitée à l’automne de cette année 2021, similaire à ce que nous faisons pour la semaine des activités antarctiques »

L’événement sera ouvert dans le monde entier aux Hams qui souhaiteraient y participer. La diffusion proposée est du 1er er octobre au 31 st 2021, mais cette période n’est pas obligatoire.
Les participants avec un indicatif spécial recevront un numéro de référence WAP associé.

Un libre ATS 6Ø en ligne Award sera émis pour marquer la participation. Une invitation à tirer un ou plusieurs prix spécifiques pour cet événement particulier est toujours
ouvert aux Clubs, imprimeurs ou particuliers.

Jusqu’à présent, les radioamateurs des pays suivants: Germany, Bulgaria, Chile, UK, Italy avoir un indicatifs spécial
dans le « Processus de candidature », en attente de confirmation. Les radioamateurs d’autres pays planifient également leur participation et progressivement ils nous le feront savoir
Chile , grâce à Ricardo Velazquez CE3HDI, President Radio Club Aeronautico – Chile
– CE3RAC a demandé CE6ØANT, GMØGAV a demandé GB6ØANT. Actuellement, l’Allemagne a 2 appels spéciaux
En attente de confirmation.

OE3DMA Alex Wagner vient de recevoir des autorités son OE6ØANT et sa période d’activité sera du 1er er juillet au 31 er 2021.
Une référence spéciale WAP à OE6Ø ANT a été émise comme WAP-315. félicitations Alex, superbe photo!

WAP demande aux personnes intéressées de participer à l’événement avec un SES, d’envoyer un mail à:
Volker DL8JDX
(info@strecke.de) ou pour
Gianni I1HYW (varettos@tin.it) afin de pré-enregistrer l’éventuel
participation et émission du numéro de référence WAP, lié à l’indicatif spécial.

Des informations et des mises à jour arriveront en temps voulu, Rejoignez l’événement, rejoignez le 60e anniversaire d’ATS!
Tout en ayant hâte d’avoir un événement réussi,
WAP souhaite à tous de profiter de l’Antarctique autant que nous

Info de la Source Publié * ICI

Nouvelles formalités douanières pour les pays

Nouvelles formalités douanières pour les pays non membre de l’UE

À partir du 1er juillet 2021, la réglementation douanière pour l’importation de colis en provenance d’un pays non membre de l’UE changera.
Nous renvoyons au site Web du gouvernement fédéral des Finances pour les changements prévus à partir du 1er juillet 2021: ICI
   La raison du changement est expliquée en quatre points. Dans la colonne de gauche de la page Internet, tout est clairement indiqué sous le titre « Envoi et réception de colis ».
Pour en savoir plus sur les modifications à compter du 1er juillet 2021 pour les livraisons  par Bpost, consultez le site Web:ICI 
Bpost informe qu’à partir du 31 mai 2021, un règlement différent s’applique si les gens doivent payer  la TVA et les droits d’importation sur des colis. Les
destinataires reçoivent  un aperçu des coûts et sont invité a payer la somme indiqué. Ce n’est qu’après réception du montant dû que l’envoi est acheminé vers la douane
et après acceptation par la douane, Bpost livre l’envoi au destinataire.

Plan de reconstruction de la base NZ Scott

NZ Scott Base rebuilding plan


A budget plan includes $344 million New Zealand dollars (US $247 million) to rebuild Scott Base (WAP NZL-Ø1) in Antarctica
, which has been used by scientists since it first built in 1957 . The outdated buildings and facilities that keep the residents alive in the coldest, driest,
windiest place on earth have deteriorated,” Foreign Minister Nanaia Mahuta said. “Doing nothing would eventually lead to the closure of the base.” (Pic aside
show the actul Scott Base settlement
)

The project would involve demolishing the existing 12 buildings, which were built in the early 1980s, and replacing them with three large, interconnected buildings. The rebuilt base could
accommodate up to 100 people at a time. One of the new buildings would be used for accommodation and dining, one for science, and one for engineering and storage. A windfarm that produces
renewable electricity would be overhauled.

The 2021 Budget held some great news for Antarctic scientists and researchers at the University of Canterbury. This project will replace the existing base and Ross Island Wind
Farm
, achieving the goal of a sustainable and long-term presence in Antarctica

Read more at: https://www.miragenews.com/antarctic-researchers-react-to-budgets-scott-563507/ and https://www.voanews.com/east-asia-pacific/new-zealand-spending-plan-includes-rebuilding-antarctic-base#:~:text=The%20budget%20plan%20includes%20%24344,it%20first%20built%20in%201957.


Version traduite en Français via Google Translate

Plan de reconstruction de la base NZ Scott


Un plan budgétaire comprend 344 millions de dollars néo-zélandais (247 millions de dollars) à reconstruire Scott Base (WAP NZL-Ø1) qui Antarctica
, a été utilisé par les scientifiques depuis sa construction en 1957 . Les bâtiments et installations désuets qui maintiennent les résidents en vie dans les régions les plus froides, les plus sèches,
Les endroits les plus venteux du monde se sont détériorés », a déclaré le Ministre des Affaires étrangères Nanaia Mahuta . «Ne rien faire finirait par entraîner la fermeture de la base.» ( Photo de côté
afficher le règlement actul Scott Base
)

Le projet impliquerait de démolir les 12 bâtiments existants, qui ont été construits au début des années 1980, et de les remplacer par trois grands bâtiments interconnectés. La base reconstruite pourrait
accueillir jusqu’à 100 personnes à la fois. L’un des nouveaux bâtiments serait utilisé pour l’hébergement et la restauration, un pour la science et un pour l’ingénierie et le stockage. Un parc éolien qui produit
l’électricité renouvelable serait révisée.

Le budget 2021 était une excellente nouvelle pour les scientifiques et chercheurs antarctiques de l’Université de Canterbury. Ce projet remplacera la base existante et Ross Island Wind
Ferme
, atteignant l’objectif d’une présence durable et à long terme en Antarctique

Lire la suite sur : https://www.mira
genews.com/antarctic-researchers-react-to-budgets-scott-563507/
et https://www.voanews.com/east-asia-pacific/new-zealand-spending-plan-includes-rebuilding-antarctic-base#:~:text=The%20budget%20plan%20includes%20%24344,it%20first%20built%20in%201957.

Info de la Source Publié * ICI

CQ annonce le Temple de la renommée 2021

CQ annonce le Temple de la renommée 2021

– CQ Magazine est heureux d’annoncer ses membres du Temple de la renommée 2021, dont deux nouveaux membres chacun pour le Temple de la renommée CQ DX et le Temple de la renommée du
concours CQ, ainsi que six nouveaux membres au Temple de la renommée. Les élections de cette année se tiennent à nouveau en ligne en raison des annulations d’événements résultant de la
pandémie COVID-19.

Le Temple de la renommée CQ rend hommage aux personnes, titulaires ou non d’une licence, qui ont apporté une contribution significative à la radio amateur; et les amateurs qui ont apporté
une contribution significative soit à la radio amateur, à leur carrière professionnelle ou à un autre aspect de la vie sur notre planète. Cette année, nous ajoutons six nouveaux membres, ce
qui porte le nombre total de membres à 339 depuis la création de la salle en 2001.

Les membres 2021 (classés par ordre alphabétique) sont:
Archibald Doty – W7ACD (SK), Nathaniel Frissell – W2NAF, Lorin Hollander – WA1PGB, Christopher Imlay – W3KD, Cathryn Mitchell, M0IBG, l’amiral Charles ‘Chas’ Richard – W4HFZ,

CQ DX et Concours et Halls of Fame
Le CQ DX et le Contest Halls of Fame honorent les fans qui non seulement excellent dans leurs performances personnelles dans ces domaines importants de la radio amateur, mais qui «redonnent»
aux fans de manière exceptionnelle.

Le Temple de la renommée CQ DX a été créé en 1967 pour reconnaître les fans qui ont apporté des contributions significatives au DX et au DXpeditioning.

Cette année, nous avons ajouté deux nouveaux membres. Les membres 2021 sont:

Jacky Calvo – ZL3CW / F2CW, Francesco Valsecchi – IK0FVC / HV0A.

Le Temple de la renommée du concours CQ a été créé en 1986 pour reconnaître les fans qui ont apporté une contribution significative au concours d’art de la radio.

Les membres 2021 sont:
Robert Wolbert – K6XX, David A. Pruett – K8CC (SK).

73, – Claude ON4CN

Info de la Source de EA1CS ICI